Je me suis récemment penché sur la question des Bitcoins et me suis demandé s'il y avait moyen de se faire des thunes sur le dos du web profond et des pirates qui s'y achètent des objets... pas trop légaux.

Bien sûr, il s'agit là d'un abus et il doit être proposé, même pour les échanges légaux, un moyen de paiement réellement sécurisé. Pour le côté anonyme d'un achat, il est vrai que l'anonymat n'est réellement pratiqué que pour les acquisitions illégales. Mais ce pourrait être aussi une question de protection industrielle...

Je vais donc me créer une boite à minage de bitcoins, pour m'amuser essentiellement.

C'est en effet un petit défi technique.

 

Introduction sur le minage de bitcoin

Qu'est-ce qu'un bitcoin

Un bitcoin est une unité monnaitaire virtuel qui permet des achats sécurisés et anonymes.

Pour faire très simple, le bitcoin est à la banque ce que le courriel est à La Poste.

 

Principe du minage

Le minage permet de créer de nouveaux Bitcoins qui appartiennent à ceux qui les ont minés.

En réalité, le principe du Bitcoin fait que, lors d'un échange, un code doit être généré pour rendre la transaction anomyne et sécurisée. Ce code est généré par un "mineur de bitcoin". Le premier à avoir créé ce code reçoit une "commission" sur l'échange. Les suivants participent à la vérification de ce code.

Pour continuer dans le principe de cet échange, il est stocké sur Internet de manière décentralisée, ce qui permet aussi de suivre l'historique des bitcoins échangés et de s'assurer qu'il ne s'agit pas de "faux" bitcoins.

Miner consiste donc à valider des transactions financières utilisant des bitcoins pour créer des bitcoins.

 

Est-ce légal ?

Rien n'interdit à quiconque d'aller sur le Web profond.

Rien n'interdit les achats utilisant les Bitcoins.

MAIS !!!

Comme les banques ne voient pas d'un très bon oeil qu'on puisse se passer d'elles pour ce qui concerne la finance, elles cherchent par tous les moyens d'essayer de rendre les bitcoins illégaux.

Ceci dit, d'autres monnaies virtuelles ont vu le jour : faudra-t-il que les banques luttent contre tout ça ?

Comme La Poste a cherché à lutter contre les eMails ???

Ce n'est donc pas illégal, même si de grandes institutions alimentent le débat de fausses informations sur la légalité du minage.

 

Gagner de l'argent. Oui, mais combien ?

Il devient de moins en moins rentable de miner pour se faire de l'argent.

En effet, plus il existe de Bitcoins, plus l'algorithme de minage est complexe. Et, plus le temps passe, moins il y a besoin de bitcoins.

Cela permet de maitriser la quantité de bitcoins présents dans le monde et de ne pas voir sa valeur chuter ou monter trop rapidement (plus rapidement que sa VRAIE valeur).

Par ailleurs, la concurrence commence à devenir rude : même des états commencent à miner. Et les moyens qu'ils ont ne sont pas les mêmes que ceux d'un péquin...

Il ne faut donc pas s'attendre à recevoir beaucoup d'argent.

 

Réalisation technique

Le matériel

Pour miner "efficacement", il faut un mineur qui se fasse oublier et qui fasse son travail perpétuellement sans que cela n'ait d'impact sur le reste.

Ainsi, j'ai décidé d'utiliser un Raspberry (Pi 3 B) pour accueillir un "ASIC" (il s'agit d'une clé USB spécialisée dans le calcul de "hash" [signature électronique de l'échange]).

Ce petit appareil consomme trop d'énergie pour la récupérer dans les ports USB du Raspberry. Il en existe plein de sortes différentes qui sont décrits en fonction de leur puissance (en "GH/s" : giga hash par seconde). Il sera donc branché sur un Hub USB auto-alimpenté. Nous profiteront de ce hub USB pour alimenter le Raspberry également.

Donc, le matériel minimum pour ma première expérience de minage est :

  • Un Raspberry Pi 3 modèle B, avec carte 16Go et NOOBS pré-installé : 49.90€
  • Un Hub USB auto-alimenté 4 ports : 17.90€
  • Un clé ASIC 5GH/s : 90€

 

Le système d'exploitation

 

Le logiciel

 

Et en fin de compte, je gagne quoi ?

   
© Le Farfadet fou !!!